Singa Lyon Singa Lyon Nous
soutenir

Comme à la maison : avec Bridget on ne s’ennuie pas !

ICI ON FAIT TOUT, ON ACCUEILLE MAIS ON FAIT AUSSI DES COURS DE FRANÇAIS… PAR CONTRE, PAS DE COURS DE CUISINE, HEIN BRIDGET ?!

 

Photographie de Kénia Sadoun 

Bridget n’aime pas trop cuisiner mais adore regarder des séries jusqu’à pas d’heure et sortir. Xavier et Christophe lui ont ouvert leur porte il y a maintenant 2 mois. Le mois prochain, si tout va bien, elle s’installera pour la première fois dans un petit appartement rien qu’à elle. On sent chez elle une pointe d’appréhension mais une immense envie de pouvoir avancer. En attendant elle a son studio dans l’appartement de Xavier et Christophe, en toute autonomie.

« Avec Bridget on ne s’ennuie pas ! » Effectivement, avec ces 3 là on ne s’ennuie pas, on parle de relations familiales, de religions, de projets de vie.

Tous les deux sont très occupés par leur travail et leurs nombreuses activités, ils s’inquiétaient de ne pas pouvoir offrir assez de temps à la personne qu’ils accueilleraient. Mais Bridget, en service civique chez Singa, est elle aussi bien occupée, et aime son indépendance. Au point que Xavier n’ose pas la déranger lorsqu’il doit lui rappeler qu’elle a quelque chose de prévu. « Je vais lui envoyer un message par Messenger » « Tu peux aussi aller frapper à sa porte ! » lui répond Christophe.

C’est parti pour une petite séance de portrait. Bridget fait sa timide mais on m’avait averti qu’elle aimait les photos. Très vite, elle se lâche,  elle pose, regard caméra : c’est sa minute star ! D’ailleurs, elle se prépare pour assister à la nuit du cinéma de science-fiction du Festival Lumière. Et elle cherche une solution pour rester belle même si elle s’endort. Xavier et Christophe ne manquent pas de la taquiner : 

« – Faut pas croire que tout le monde te regarde !

– Non, mais quand même !… » Réplique Bridget qui n’a pas l’intention de se laisser faire.

Bridget ne va rester que 2 mois, mais il va de soit pour Xavier et Christophe, qu’une fois qu’elle aura emménagé, ils n’hésiteront pas à ouvrir leur porte à quelqu’un d’autre. 

Texte de Kénia Sadoun